Se fabriquer un corps subtil qui ne meurt pas 3/3


La vie après la mort

Si un deuxième corps a été formé au cours de la vie de façon assez forte, cette structure passe de l’élément terre à l’élément eau, à l’élément feu, puis à l’élément air et reste dans l’élément éther. Alors, l’élément éther recueille l’âme, le souffle, le dernier souffle, et au lieu de l'entraîner dans la dissolution cosmique, il l'entraîne dans ce qu'on appelle parfois le corps éthérique. Le corps éthérique recueille dans un premier temps tout ce que l’être humain a réellement formé de supérieur, c'est-à-dire tout ce qui est capable de vivre dans un monde spirituel. A partir de là, commence ce qu’on décrit parfois comme les processus de la vie après la mort. Si le mourant a réellement créé un deuxième corps, l'élément éthérique l’a recueilli et cet élément éthérique va mettre trois ou quatre jours (et parfois un peu plus) à se dissoudre. Ce qu'il en reste après ces quelques jours passe dans un “corps” qu’on appelle astral. Ce corps astral va se dissoudre à son tour, pour entrer ensuite dans l’élément spirituel proprement dit. Mais là aussi, à condition qu’il ait été créé. S'il n’a pas été créé, tout se dissout. C'est ainsi que le monde spirituel est peuplé de “coques” vides : ce sont des corps éthériques ou des corps astraux, qui ne contiennent aucun esprit. Ce sont ces coques vides qui se manifestent sous forme de fantômes. Quand les gens racontent des histoires de fantômes, ils parlent d'un corps éthérique ou astral vide, dans lequel se déroule encore la mémoire du passé, comme un vieux film qui se promènerait ici et là, mais qui n’est pas une entité parce qu'il est dépourvu d'esprit.

Il est également possible qu'un esprit continue son chemin entre la mort et une nouvelle naissance, pour renaître à un autre niveau, en portant en lui, non plus les éléments du passé, mais la substance même de tous ces éléments, avec laquelle cet esprit va provoquer son prochain karma, sa prochaine vie, lors de laquelle il pourra compenser tout ce qui a été négatif et continuer à développer ce qui est positif ; une nouvelle vie qui le fera évoluer jusqu’au moment de sa libération ou de son éveil.

Idris Lahore


(Article extrait de la revue Science de la Conscience N°24 - La mort, une nouvelle vie ? )

#leprocessusdelamort #éthercosmique #IdrisLahore #vieaprèslamort

Articles Recents
Archives
Suivez ce blog
  • Facebook Basic Square
Tags
Pas encore de mots-clés.