Après la mort, on est totalement face à soi-même


La mort est la même vie qui continue : la plupart des gens retrouvent dans la mort leurs pires soucis, les pires événements qui ont fait leur vie. C'est une des raisons pour lesquelles continuer à vivre à un bas niveau de soi n'est pas la solution ; la mort devient ensuite un enfer. Si vous n'êtes pas arrivé à un niveau suffisant de maîtrise de vous-même, il vaudrait mieux que vous viviez éternellement sur terre, car ce qui suivra votre mort sera le pire que vous ayez vécu ici... et ce pire durera longtemps !


Après la mort, on se retrouve sans aucun doute face à ce qui est beau en soi, mais on se retrouve aussi face à ce qu'on n'a pas encore transformé : les attachements, les traits négatifs du caractère, les émotions négatives, etc. Après la mort, il ne reste plus même que ça, il ne reste plus que la vie intérieure, la vie extérieure a disparu. Extérieurement, vous pouvez aller courir, dormir ou manger quand vous voulez oublier, mais dans la mort, on est tout le temps face à soi-même, d'où l'importance d'un travail sur le non-attachement et sur la maîtrise de soi. Celui qui a travaillé l’immobilité au cours de sa vie n'est plus perturbé et les processus se déroulent en lui à partir de son immobilité. Celui qui n’a pas appris suffisamment la maîtrise de soi est emporté. La vie après la mort est la continuation de la vie, le voyage continue !

Par exemple celui qui entre dans la mort avec la perception de son orgueil (ou de sa peur, de son avidité...) ne se laisse pas avoir à ce jeu : il ne commence pas à courir dans le monde de l’esprit pour satisfaire son orgueil. Il le reconnaît, il le voit encore en lui, avec la part de souffrance que ce constat implique, mais il ne se laisse plus prendre au jeu parce qu’il a appris l’immobilité émotionnelle, donc il laisse passer les émotions. Il y a dans le monde de l'esprit un chemin à poursuivre, mais ce chemin est aussi jalonné d'ornières. C'est l'ignorance et la non maîtrise qui vous précipitent dans ces ornières, qui vous condamnent à une sorte de récurrence ou à des incarnations peu enviables. Vous créez votre propre avenir ici et maintenant sur Terre !

Mais il est vrai que ces ornières peuvent également être évitées si vous avez de véritables amis, qui veillent sur vous... Choisir ses amis n'est pas vain, alors faites du bien aux petites âmes et fréquentez les grandes âmes, faites-en de véritables amis. La suite de votre évolution est différente selon les âmes auxquelles vous vous liez ! Les bouddhistes disent que les humains ont une vie précieuse ; elle est précieuse parce que les humains sont capables de choisir.

Ennea Tess Griffith


(Article extrait de la revue Science de la Conscience N°24 - La mort, une nouvelle vie ? )

#mort #Vieintérieure #Vieprécieuse #Ennea

Articles Recents
Archives
Suivez ce blog
  • Facebook Basic Square
Tags
Pas encore de mots-clés.