Se fabriquer un corps subtil qui ne meurt pas 1/3

Chaque être humain possède des éléments constitutifs de la structure du deuxième corps : l’élément terre, l’élément eau, l’élément feu, l’élément air et l'élément éther. Notre corps physique est fait de l’énergie de ces substances-là. Ainsi, notre corps est fait de terre. On dit du corps qu'il redevient poussière, qu'il “retourne à la terre”. Les os, les muscles, les tissus, tout ce qui, en nous, est fait de l'élément terre, devient poussière, comme de la terre. Mais nos tissus ne pourraient pas exister s’il n’y avait pas en eux un élément qui les relie entre eux et qui les nourrit de l’intérieur. Cet élément est l'eau : le sang, la lymphe, les liquides interstitiels, tous les liquides contenus dans les cellules et circulant dans tout le corps. L’élément eau relie tous les éléments solides entre eux, mais tout cela ne pourrait pas vivre s’il n’y avait pas un autre élément encore, l’élément feu : la chaleur. Pour survivre, nous sommes obligés de nous maintenir à une température très proche de 37° (l’élément feu est présent dans la chaleur de l'organisme, mais aussi dans différents aspects de notre être). Nous portons aussi en nous l'avant-dernier élément, l’air, qu’on appelle aussi le souffle. C’est l'élément air qui permet à tout de bouger. Sans air, notre structure serait juste un mélange de terre et d'eau chaude. C’est l'air, le souffle, qui permet le mouvement, le souffle introduit la vie. Les anciens Grecs utilisaient d'ailleurs le même mot, “pneuma”, pour souffle et pour esprit, l’esprit de vie. C’est parce que le souffle est en nous que tous les autres éléments sont animés. Le souffle, c’est l’âme : il anime, il met de l’âme dans les autres éléments, tout en sachant que ces éléments ne sont pas seulement physiques. Quand nous avons une pensée dogmatique ou bien arrêtée, ou quand émotionnellement, nous sommes rigides, intolérants, c'est que l’élément terre est entré non seulement dans notre corps physique pour fortifier nos os, mais aussi dans notre pensée et nos émotions, et il les sclérose. Il en va ainsi pour tous les éléments : ils sont à la fois présents dans le corps physique, dans le centre émotionnel et dans le centre intellectuel, et leur bon dosage fait que tout circule librement, harmonieusement. Mais pour que tout circule, il faut encore qu’il y ait de l’espace où circuler. C'est l’élément éther qui donne de l’espace. Ne parle-t-on pas de l'univers comme étant “l’éther cosmique” ? A l’intérieur de nous, l'éther, ce sont tous les espaces vides, tous les creux dans lesquels peuvent circuler le sang et les autres liquides. Ces cinq éléments nous forment. Ils ont une dimension très matérielle (notre corps, nos os, notre sang...) et une dimension un peu plus subtile, qui est introduite dans nos pensées et nos émotions. Il existe une dimension encore plus subtile, plus fine que nos émotions et nos pensées : l’esprit (ou l'énergie) de ces éléments. L’énergie de l’élément terre, l’énergie de l’élément eau, l’énergie de l’élément feu, l’énergie de l’élément air.

Le deuxième corps, le corps subtil se forme à partir de l’énergie des éléments.

Idris Lahore


(Article extrait de la revue Science de la Conscience N°24 - La mort, une nouvelle vie ? )

#mort #deuxièmecorps #dissolutiondeséléments #corpssubtil

Articles Recents
Archives
Suivez ce blog
  • Facebook Basic Square
Tags
Pas encore de mots-clés.